Actions de l'association d'aide aux victimes de complications suite à la prise d'un médicament

L'association d'aide aux victimes AAVAC intervient pour :

Aide à la constitution d'un dossier médical complet

L'aide à la constitution d'un dossier médical complet comprend l'historique avec les dates de début du traitement, les dates des prises du médicament, les suites immédiates traduisant une réaction au médicament, les périodes éventuelles de grande fatigue, les dates et circonstances de découverte d'altérations de l'état de santé, les dates des différents examens (scanners, échographie, ... etc.), et l'état actuel de la victime.

Nous pouvons vous aider à intervenir auprès des organismes en cas de difficulté dans la récupération des pièces médicales.

Expertise du dossier médical

Notre association peut proposer aux victimes l'expertise du dossier par un médecin expert pour étudier la réalité, l'existence et la gravité des complications et leur imputation au médicament.

Le médecin expert déterminera la valeur des pièces de votre dossier.

Conseils au cours de la procédure d'indemnisation

Les experts de l'association pourront vous donner des conseils au cours de la procédure d'indemnisation avec explications des différentes modalités de celle-ci.

Assistance médicale et juridique des victimes

En outre, une assistance médicale et juridique tout au long de la procédure pourra vous être proposée (aide éventuelle d'un avocat à la rédaction de la mission d'expertise, assistance à l'expertise judiciaire, rédaction de dires à expert, évaluation des préjudices, ... ).

La loi pour les victimes d'un médicament

L'objectif de l'AAVAC est, et restera, d'une part l'aide au quotidien des victimes d'erreurs médicales, des victimes d'aléas thérapeutiques, et d'autre part l'amélioration substentielle de la loi sur les "Droits des malades et la qualité du système de Santé" qui a été votée à l'assemblée Nationale mais qui exclue les victimes de complications suite à la prise d'un médicament et limite l'accès des victimes d'erreurs médicales et d'alèas thérapeutiques en fonction de la gravité de leurs séquelles ( IPP de 25 % minimum ).

L'AAVAC assiste les victimes d'erreurs médicales et de transfusions sanguines et de complications suite à la prise de médicaments dans toutes leurs démarches pour obtenir une indemnisation par la voie de la procédure.

Cependant, la création par la loi du 17 décembre 2008 d'un fonds d'indemnisation des victimes d'hépatite post transfusionnelle par l'intermédiaire de l'O.N.I.A.M. (Office National d'Indemnisation des Accidents Médicaux) est une grande victoire.
| CGU | Contact
Copyright © 2017 AAVAC France v2.35.5